Création de l’Open Database Alliance avec MariaDB en clone de MySQL

Lundi, 1 juin 2009


(1 votes, Note: 3 sur 5) 1 Votes | Average: 3 out of 51 Votes | Average: 3 out of 51 Votes | Average: 3 out of 51 Votes | Average: 3 out of 51 Votes | Average: 3 out of 5
Loading ... Loading ...
Catégorie: Actualités
par DarkBaboon
Nombre de lectures: 0 fois
0 Commentaire
gnl

MySQL venant de se faire absorber par Oracle avec le rachat de Sun Microsystems, une association ambitionnant de devenir un lieu d’échange autour de l’écosystème MySQL vient de voir le jour.

L’Open Database Alliance née sous l’impulsion de l’ancien fondateur et dirigeant de MySQL, Michael « Monty » Wildenius, se propose de coordoner les développements et les évolutions autour de MySQL.

L’ancien fondateur et dirigeant de MySQL AB, la société qui gérait le SGBD Open Source n’avait pas digéré le rachat de sa société par Sun (pour un milliard de dollars en janvier 2008). Les uns après les autres, Michael « Monty » Wildenius, David Axmark et Marten Micklos ont quitté Sun, dénonçant à mots couverts l’immobilisme, l’approche bureaucratique et le peu d’intérêt à la communauté Open Source. En outre le rachat de Sun par Oracle n’augurerait rien de bon, ce dernier étant connu pour laisser végéter les SGBD Open Source qu’il s’est emparé.

Derrière l’Open Database Alliance ont trouve donc deux sociétés :
* Monty Program AB, fondée par Michael « Monty » Wildenius, spécialiste de l’ingénierie sur MySQL, qui développe MariaDB, une variante libre de MySQL.
* Percona, qui propose des prestations de service et de support sur MySQL ainsi qu’un moteur transactionnel XtraDB, un clone d’InnoDB.

Michael « Monty » Wildenius promeut aujourd’hui MariaDB, un clone de MySQL, ou plutôt « la même base, avec plus de fonctions et moins de bugs » avec derrière l’idée fondatrice de MySQL qui en a fait son succès à savoir une petite structure s’occupant de l’animation de la communauté des développeurs et un réseau de partenaires apportant des technologies liées et des services. La différence majeure entre MySQL et MariaDB, c’est que ce dernier est livré avec son moteur de stockage par défaut. En effet, MySQL peut fonctionner avec plusieurs moteurs, ainsi fin 2005 Oracle avait racheté Innobase, éditeur d’InnoDB, le moteur transactionnel préféré des utilisateurs de MySQL.

Pour conclure, MariaDB à le gout de MySQL, la couleur de MySQL, mais sans le nom car c’est Sun qui en détient le droit.
Pour le fondateur Michael « Monty » Wildenius, MariaDB n’est pas un fork mais une branche car un fork signifie l’abandon du projet original, alors qu’ici vous retrouvez tout MySQL. Le but n’est pas de reprendre les clients de MySQL mais de proposer à ceux qui le veulent de prendre en compte leurs besoins sur mesure ce que ne peut proposer Sun et de faire valoir leur savoir-faire sur l’animation de la communauté Open Source. Le mieux serait de parvenir à une collaboration avec Sun/Oracle, mais tant que la transaction n’est pas finalisée, ils ne peuvent se prononcer.

Source : The Open Database Alliance

Laisser un commentaire

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.